The Pat Metheny Group Story

Publié le par Nicomaque

Voici un de mes groupes préférés de jazz contemporain : le PMG (Pat Metheny Group). Le fondateur en est Pat Metheny à la guitare avec son ami de longue date Lyle Mays au piano. Tous deux font partie des grands maîtres du jazz fusion des années 80.

Bio et discographie
A 14 ans, en 1968, Pat assiste à un concert de Wes Montgomery, l'étoile filante de la guitare jazz. Ebloui, Pat décide de jouer du jazz et d'en faire sa vie.
(
Wes Montgomery a aussi influencé Lee Ritenour qui le considère comme le meilleur guitariste de l'histoire du jazz, surtout à cause de son album qui laissera une emprunte indélébile : The Incredible Jazz Guitar of Wes Montgomery.)

En 1982, avec l'album Oframp, Pat découvre et exploite la magie de la guitare-synthé. Cet instrument qu'il a lui-même mis au point est capable de sortir un son unique au monde, complètement envoutant. C'est ce même son halluciné et mélancolique à la fois qu'on retrouve dans le double CD live Travels, sorti en 83, puis sur Still Life (Talking) (1987) et Letter From Home (1989). A partir de Still Life (Talking) se font nettement sentir les influences brésiliennes ainsi que l'introduction de la voix, notamment sur Letter frome Home (la voix de Pedro Aznar, chanteur et multi-instrumentiste argentin).
Cette voix omni-présente s'accentue encore dans We Live Here (1995) et dans Speaking of Now (2002). Dans ce dernier album, c'est Richard Bona (bassiste camerounais) qui chante de magnifiques polyphonies comme lui seul sait le faire.
Ah oui, n'oublions pas de préciser un élément important dans la recette du PMG : les apparitions imprévisibles de l'harmonica, apportant une touche country à l'ensemble.

Pour découvrir le PMG, on peut commencer par écouter l'excellent album live : The road to you, enrgistré en Europe en 1994 avec quelques tubes comme :Have you heard, First circle, Last train home, Beat 70 ou encore Third wind.


Son site : http://www.patmethenygroup.com/
Ici : une bio très complète

Publié dans Pat Metheny Group

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article