Qu'est-ce que la FUSION ?

Publié le par Nicomaque


Fusion
est un terme utilisé pour la première fois dans les années 80 pour décrire des combinaisons de jazz avec d'autres formes musicales, comme par exemple le rock, la soul ou le funk. La fusion pourrait se traduire simplement par "jazz-rock" ou "jazz contemporain". L'électrification des instruments est une des caractéristiques de cette évolution du jazz. On voit ainsi apparaître la guitare électrique, la basse électrique et le synthétiseur. L’autre caractéristique ce sont les rythmes binaires venus du rock.

Un peu d’histoire
Le jazz tire ses sources de tout ce qui s’est fait avant 1945, avec les pionniers Fats Waller, Willy Smith, Louis Armstrong...
Très populaire dans les années 40 et 50, en 1960  le jazz était devenu une musique de spécialistes, à l’écart des ventes. Beaucoup d’artistes désiraient sans le dire renouer avec le grand public.
Le coup d'envoi est venu de Miles Davis avec une exploration audacieuse des nouvelles possibilités sonores offertes par les instruments électroniques. S’entourant de jeunes musiciens surdoués, il a écouté Jimi Hendrix, James Brown, Sly Stone et sa musique est devenue moins abstraite, davantage orientée vers la guitare. 
Son album "In a silent way" réalisé en 1969 marque ce tournant musical (c'est l'année de ma naissance). Cet album réuni les contributions de Joe Zawinul, Chick Corea et Herbie Hancock au piano électrique, de John McLaughlin à la guitare électrique et de Tony Williams à la batterie.
Six mois après avoir enregistré In a silent way, Miles enregistra ce qui constitue l’album de référence du mouvement jazz-rock, "Bitches Brew". Réalisé en 1970, Bitches Brew est vite devenu l’un des albums les plus vendus de l'histoire du jazz.

                                      
 

Les enfants de Miles
Saxophonistes : Wayne Shorter, Dave Liebman, Steve Grossman, Bill Evans, Kenny Garrett, David Sanborn...
Guitaristes : John Mc Laughlin, John Scofield, Mike Stern, George Benson, Carlos Santana...
Pianistes : Herbie Hancock, Chick Corea, Joe Zawinul, George Duke, Keith Jarrett...
Bassistes : Marcus Miller, Jaco Pastorius...
Les batteurs Tony Williams, Jack DeJohnette, Lenny White Billy Cobham...

Miles Davis a aussi inspiré une quantité innombrables d’auteurs qui se revendiquent de lui. Les saxophonistes The Brecker brothers, Tom Scott, le trompettiste Chuck Mangione, le guitariste John Abercrombie, le clavier John Serry, le saxophoniste Grover Washington Jr,  le trompettiste Bill Chase, le pianiste Bob James, le guitariste Lee Ritenour et le guitariste Pat Metheny.  

Enfin le jazz-rock a suscité la formation de groupes célèbres, souvent directement issus de l’entourage de Miles Davis :
- Weather Report, fondé en 1971 par Wayne Shorter et Joe Zawinul, avec Jaco Pastorius à la basse.
- Return to Forever, fondé par Chick Corea, avec Lenny White, Stanley Clarke, Al DiMeola, Airto Moreina, Joe Farrell.
- Head Hunters fondé par Herbie Hancock
- Lifetime, fondé par Tony Williams.
- Mahavishnu Orchestra, fondé par John Mclaughlin.

Citons encore les groupes : Spyrogyra, Fourplay, Steps Ahead, Pat Metheny Group, The Yellowjackets, The Crusaders dont nous aurons l'occasion de reparler.


Publié dans Jazz-fusion

Commenter cet article